Association Posturologie-Orthopractie Index du Forum Association Posturologie-Orthopractie
Site de l'association Association Posturologie ORthopractie (A.P.R.O)
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

orthopractie et dyslexie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Association Posturologie-Orthopractie Index du Forum -> Orthopractie -> Forum à destination du grand public
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
evalflo



Inscrit le: 25 Jan 2006
Messages: 3

MessagePosté le: 25/01/2006 13:48:33    Sujet du message: orthopractie et dyslexie Répondre en citant

Bonjour
Cette pratique est-elle d'une efficacité reconnue pour traiter les problèmes de dyslexie et combien de séances -de temps- faut-il pour obtenir un résultat ?
De plus cette médecine est-elle raisonnablement accessible en terme de coût (et/ou remboursée ?) ?
Merci de votre réponse
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/01/2006 13:48:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Luc SAFIN



Inscrit le: 17 Nov 2005
Messages: 3

MessagePosté le: 05/02/2006 09:53:44    Sujet du message: orthopractie et dyslexie Répondre en citant

Devant le peu de résultat obtenu par la prise en charge de la dyslexie de développement dans le cadre habituel d'un trouble de la conscience phonologique, de nouvelles pistes voient le jour. Certains auteurs avancent l'hypothèse que ce trouble relève de la posturologie et qu'il est d'origine proprioceptive. Ils proposent de le traiter en modifiant la façon dont le cerveau code les informations visuo-spatiales par la pose de prismes oculaires "actifs" en association avec des des stimulations proprioceptives particulières (semelles posturales et rééducation posturale dans la vie de tous les jours) : ça dérange la communauté scientifique mais les résultats sont là !
L'orthopractie s'inscrit dans cette dynamique puisqu'elle a démontré sa capacité à modifier la répartition du tonus postural. Reste la question du lien entre posture, cognition et dyslexie-dyspraxie. Ce sont des observations cliniques multipraticiens multidisciplinaires qui nous ont permis de les établir, et des travaux expérimentaux de validation scientifique sont en cours. L'expérience montre qu'il n'y a pas lieu de répéter les séances à court terme (lorsque le système est retaré, il faut simplement donner du temps à la naturede faire le travail; concrétement, après le bilan cognitivo-spatial habituel, on fait une séance, on contrôle de façon immédiate les effets au plan postural et on juge de l'amélioration des scores à J+ 3 mois ). Les résultats sont à ce stade étonnants et prometteurs avec l'avantage que les techniques sont non invasives et non iatrogènes.
Revenir en haut
Jiane



Inscrit le: 19 Fév 2006
Messages: 2
Localisation: 78

MessagePosté le: 19/02/2006 18:41:11    Sujet du message: orthopractie et dyslexie Répondre en citant

Nous sommes une famille de 3 dyslexiques traités par la Posturologie de Lisbonne depuis octobre-novembre 2003.

Nous avons cumulé un traitement occlusal sur mes 2 ados de 16 et 14ans en fon 2004-début 2005 : l'activateur Soulet-Bésombes, pour remplacer le traitement orthodontique par appareil multi-bagues (mâchoires trop étroites, dents de traviole, dents de taille très dysharmonieuse).

Le cumul de l'orthopractie a eu lieu entre avril-mai 2005 : 2 séances chacun, à 30€ la séance, non remboursés.

Si les résultats sur la dyslexie furent très rapides (ma fille de 14ans, du jour au lendemain, est passé de ">3ans de retard instrucmental en lecture/écriture", au bord de l'échec scolaire, à "lecture fluide, mais compréhension encore difficile", dysorthographie et dysgraphie à ampleur moindre.

Mais les résultats de traitement fluctuaient beaucoup, ne se consolidaient pas.

A l'époque, nous n'avions pas identifié la cause de ces fluctuations, avions donc cumulé des traitements, espérant aider à consolider les résultats du traitement de Lisbonne.

D'autant plus qu'après mes analyses, nous sommes 3 "dysmétriques" de naissance : la proprioception n'a jamais été notre point fort, j'ai même "neutralisé" ce sens de perception sensoriel : tout passait par le contrôle visuel.

Pour stimuler ce système proprioceptif, ou réinvestir ce sens de perception proprioceptive, j'ai fait appel à l'orthopractie.

Constat sur nous :

- dissipation d'une hypertonie/dystonie localisée (douleur musculaire sur la cuisse consécutive à un choc contre un objet agressif) immédiatement

- perturbation temporaire de tous les repères sensoriels (je boitais en sortant du cabinet du kiné, ai faille me faire emboutir la voiture sur le trajet de retour, ...)

- la perception de bien-être est arrivée une heure après la première séance, elle a duréplusieurs jours.

- ma fille, malgré une grosse fatigue apparente, a montré une performance d'auto-compensation en dyslexie (Alouette, logatome, ...) plus qu'excellente (2 fautes auto-corrigées en Alouette, 100% de réussite en logatome, ...)

Mais notre agresseur a eu raison de ce cumul au bout d'un certain : la mauvais effet prismatiques induits par nos verres correcteurs.

Nous sommes hypersensibles aux effets prismatiques : lorsque les prismes sont "bons", nous réagissons immédiatement. Or lorsque les prismes sont mauvais, nous décompension, au d'un moment de cumul d'agression.

La forte correction optique nous a rendus "hyper sensibles" à la déformation de lunettes : on était exposé aux mauvais effets prismatiques dès la moindre déformation.

Cette découverte a été tardive : en fin août 2005.

Depuis, mon fils de 16ans porte des lentilles pour la correction optique, les prismes de Lisbonne sont sur verre plan portés en lunettes. La stabilité de résultats de traitement est au RdV depuis septembre 2005 (augmentation de capacité cognitive, dissipation de troubles de comportement).

L'adaptation en lentille de ma fille tarde un peu : elle fluctue encore en résultats scolaires (les troubles cognitifs repointent leur nez de temps en temps).

Le cumul des 2 ont montré un bilan positif.
_________________
Adulte SDP, dyslexique autocompensée, Ex-dyspraxique, dysphasique, TED
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 06:49:35    Sujet du message: orthopractie et dyslexie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Association Posturologie-Orthopractie Index du Forum -> Orthopractie -> Forum à destination du grand public Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com